Journal des Lycées > L'actualité des lycées > Côtes-d'Armor > Lycée Rabelais > Les articles > Le projet éolien en baie de Saint-Brieuc

Le projet éolien en baie de Saint-Brieuc

Un parc éolien en mer a été construit, en 2018, au large de Brighton en Angleterre. (Crédit photo : Unsplash)
Les chiffres clés - 75 km2 de superficie de parc.
- 207 mètres de hauteur totale.
- 1820 GWh de production d’énergie annuelle, équivalente à la consommation de 835 000 habitants (chauffage compris) soit près de 9 % de la consommation électrique totale de la Bretagne.
- 2,5 milliards d’euros d’investissement.
- 62 éoliennes de 8 Mégawatts : soit 496 mégawatts de puissance totale d'après Ailes marines.
Cette société est en charge du développement, de la construction et de l’exploitation du parc éolien en baie de Saint-Brieuc. Les composants seront assemblés à Brest sur un espace de 11 hectares. L’assemblage complet aura lieu en Espagne et le port de Brest sera à nouveau mobilisé pour le stockage temporaire avant envoi des fondations sur le site. Les 62 éoliennes seront disposées en 7 lignes de 3 à 14 éoliennes, espacées de 1 300 mètres selon la société en charge du projet.
Le projet constitue une opportunité pour le développement de plusieurs activités en Côtes-d’Armor.
2 000 emplois directs sont mobilisés dans le Grand Ouest, dont un potentiel de 1 000 en Bretagne selon le site Batiactu.
Les grandes étape du projet - 2021-2023 : fabrication et installation des éléments constitutifs du parc. - 2023 : mise en service et exploitation du parc éolien en mer.
Le projet permet le recours de prestations d’entreprises locales situées majoritairement dans la région Bretagne et Grand-Ouest. Saint-Quay-Portrieux a été choisie comme base arrière pour l'entretien des éoliennes.

Sur la côte bretonne, la pêche est une activité importante. Par conséquent, en s’implantant dans la baie de Saint-Brieuc, le parc éolien doit s’adapter pour partager ce milieu. Ainsi, la société en charge du projet a consulté quelques pêcheurs professionnels concernés et réalisé des changements dans la disposition du parc et sa mise en œuvre.
Un nombre d'éoliennes réduit  de 100 éoliennes prévues en début de projet à 62 actuellement. Cela permettrait ainsi d’augmenter l’espacement entre les éoliennes afin que les bateaux puissent naviguer plus facilement et sereinement au sein du parc. Une zone d’implantation diminuée S'étendant initialement sur 103km2, le parc a désormais une superficie de 75km².

Le projet éolien qui voit le jour aux larges des côtes costarmoricaines suscite de vives oppositions au sein des riverains, des promeneurs, et des pêcheurs, inquiets de la transformation du paysage, ainsi que d’éventuels risques ou retombées sur leur activité, toujours selon le site Batiactu.
Monica JIANG,
Louise HOAREAU,
et Janis PAQUET
Connexion à la salle de rédaction numérique (SRN)
Se connecter

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié