Journal des Lycées > L'actualité des lycées > Ille-et-Vilaine > ISSAT > Les articles > Yatharth, en Service Civique International

Yatharth, en Service Civique International

Ce jeune Indien est arrivé au lycée pour nous accompagner dans notre quotidien.
Yatharth (deuxième à partir de la gauche) dans la classe de seconde ABIL. (Crédit photo : YM)
Depuis son arrivée début novembre, la présence de Yatharth nous apporte beaucoup de richesses et nous permet de mieux approfondir nos connaissances. Ce jeune homme a beaucoup de volonté car changer de culture et de mode de vie est perturbant : nous sommes admiratifs  !
Il parle le français, l’anglais, l'hindi et deux langues régionales. Il est facile de communiquer avec lui. Yatharth est d’une aide précieuse, lors des cours de soutien.
Grace à lui, nous pouvons apprendre davantage sur son pays, l’Inde, et sa culture. Nous avons appris qu’il existe trois religions importantes : l’hindouïsme 50 %, l'islam 40 %, le christianisme 5 %. Les 5 % restant sont le bouddhisme et le jaïnisme, des philosophies issues de l’hindouïsme.
Yatharth nous a également expliqué les différentes catégories sociales ; les castes. Les Shudras (femmes de ménages…), les Vaishyas (hommes d’affaire…), les Rajabuts (militaires…), les Brahmins (enseignants-prêtres mariés). Lui vient des Brahmins, la plus haute. Il dit, qu'aujourd’hui, la société indienne est moins catégorisée.
Concernant l’école, après la crèche pour les enfants, cela va de la "1re" (le CP) à 5-6 ans, jusqu’à la 12e l’équivalent de la terminale. Ensuite, viennent le collège puis l’université. Il existe une différence entre garçons et filles sur l’instruction même si 60 à 70 % des femmes travaillent.
Ses premières impressions en France  Yatharth pense que nous avons une culture ouverte, l’expression est facile avec les gens. Il trouve les Français respectueux des lois dans la rue comme pour les feux rouges et les passages piétons. Il admire le niveau égalitaire entre hommes et femmes. Son impression négative est le manque de respect des enfants envers les parents et la consommation de drogues comme le tabac et l’alcool.
Et le lycée ? Impression négative : la discipline et le manque de respect comme les gros mots. Impression positive  : professeurs et élèves travaillent beaucoup et bien.
C’est grâce à des personnes comme Yatharth que notre connaissance s’enrichit. Sa détermination nous offre un bel exemple d’ouverture à d’autres cultures et d’envie de voyager à l’étranger.
Yasmin MOUMENI, 2nd ABIL
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié