Béhourd, faire du sport en armure !

Vous avez toujours rêvé de porter l'armure et les armes  ? De vous jeter dans la mêlée et de vous battre de toutes vos forces  ?
   (Crédit photo : V.H)
Et bien sachez que cela est possible ! Originaire de l'Europe médiévale, ce sport avait lieu pendant les fêtes et les tournois des seigneurs d'antan.
Béhourd, du vieux français « fracas », renaît de ses cendres en 1990 en Russie. Se propageant dans les pays de l'Est, ce sport est maintenant reconnu à l'échelle mondiale. Chaque année a lieu la bataille des nations, dans laquelle s'affrontent les équipes nationales.
1000 euros l'armure Les principaux objectifs de ce sport dépendent des catégories de jeux, si vous êtes en escouade ( allant de 5 versus 5 ; de 16 versus 16 ; à 21 versus 21 ), le but étant de rester debout et de mettre à terre tous les membres de l'équipe adverse. Au Moyen-Age, les combats de Béhourd pouvaient mobiliser tout le village !
Chaque membre du groupe choisit la constitution de son armure, qui doit respecter une certaine authenticité. Il faut compter 1000 euros pour une armure forgée et assemblée sur mesure. En ce qui concerne le choix des armes, cela dépend des compétences de chacun. Si vous conservez un bon cardio malgré une armure de 20 à 30 Kg, vous serez apte à harceler les flancs de l’ennemi et à courir dans la lice pour le déstabiliser. Il vous sera alors proposé un panel d'armes légères. Ou alors, si vous êtes doté(e) de gros biscoteaux, vous aurez accès aux armes à deux mains à savoir les hallebardes, haches à deux mains, vouges, bardiches et bien d'autres pour porter des coups forts sur vos adversaires. Au final, mental, endurance et entraînement vous seront nécessaires pour réaliser des prouesses et vous attirer les éloges du public. Si vous souhaitez pratiquer ou même essayer ce sport, vous pouvez contacter le club de votre région et tenter d'intégrer un entraînement. Ce sport comporte finalement les mêmes risques que la pratique du V.T.T.
Vincent HODBERT AP, 1L, quartier Ste-Geneviève.
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet