La ligne Oder-Neisse, un tournant décisif

La frontière germano-polonaise a subi de multiples changements et transformations. Elle a fluctué à partir de 1945 pour aboutir à son tracé définitif en 1990.
La frontière germano-polonaise souvent modifiée. (Crédit photo : pxhere.com)
La frontière C’est une séparation contrôlée entre deux ou plusieurs états, ici entre l'Allemagne et la Pologne. Elle se marque par un tracé, souvent on utilise un élément naturel telle qu’une chaîne de montagnes pour le définir. La frontière germano-polonaise est marquée par un fleuve, l'Oder rejoint par la rivière Neisse. Cependant l’élément naturel ne représente jamais une frontière. Actuellement, elle passe nettement à l'ouest de la frontière précédente, réduisant le territoire allemand.
La frontière
germano-polonaise
Tout débute à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, où à l'origine la "frontière" était une ligne de démarcation provisoire entre les régions sous administration allemande, et celles sous administration polonaise. Au fil des années elle s’est renouvelée et a été modifiée. Les Alliés, les trois chefs des gouvernements anglais, américain puis russe, à l'heure où l'URSS est encore présente mais chutera en 1991, se réunissent lors de la conférence de Potsdam du 17 juillet au 2 août 1945 , afin de régler les litiges frontaliers, posés par la défaite allemande. En 1950, la RDA "République démocratique allemande" reconnaît la frontière sur la ligne Oder-Neisse, mais la RFA « République fédérale d'Allemagne », réclame sa révision.
La ligne Oder-Neisse, frontière de l'amitié Parmi les différents litiges, se pose la question de la frontière germano-polonaise et la ligne « Oder-Neisse », qui mesure 472 km et longe donc pour l’essentiel les rivières Oder et Neisse et rencontre la mer Baltique au nord. Les Alliés statuent alors sur ce sujet lors de la conférence. Après discussion, ils acceptent que ces transferts s'effectuent de façon ordonnée mais aussi humaine. Des déplacements ont lieu tout au long des années 1939-1990 entre populations allemande et polonaise.
Finalement, c'est en 1990 que la RFA accepte le tracé de la frontière et renonce à toutes revendications territoriales en Pologne. Deux séries d'accords internationaux sont signés : le traité de Moscou (aussi appelé Deux plus-Quatre) du 12 septembre qui fait office de traité de paix entre l'Allemagne et les Alliés, et les accords germano-polonais du 14 novembre 1990.
Lilou LE NADANT
et Anna LE BECHENNEC.
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié