Journal des Lycées > L'actualité des lycées > Ille-et-Vilaine > ADAPEI 35 > Un jour j'irai à New York avec toi

Un jour j'irai à New York avec toi

Beaucoup d'énergie, une solidarité infaillible, une imagination à tout instant. Le rêve devient réalité.
Sur le ferry : en route pour la liberté (Crédit photo : PLV)
Pari réussi. Après plusieurs mois de préparation, une organisation à mettre en place à distance et des démarches administratives complexes (Esta, Visa… rien à voir avec hasta la vista on vous l’assure), le Pôle Loisirs-Vacances a le plaisir d’adresser son invitation au départ pour treize heureux vacanciers. Rendez-vous à l’aéroport de Rennes-Saint-Jacques le samedi 8 avril 2017 à 5h30 du matin.
Pas d’aventures sans imprévus : une grève de la compagnie aérienne Hop contraint le Pôle Loisirs-Vacances à affréter en urgence un atobus. Cette fois, départ à… 2h00 du matin du célèbre parking Saint-Luc de Villejean renommé Johncity pour l’occasio. Samedi 8 avril 2h15 : « here we go », direction l’aéroport Roissy Charles De Gaulle !
Après la galère, vient toujours le calme. Voyage Paris-New York en Airbus A380, sans secousse, s’il vous plaît, une arrivée à l’aéroport JFK sous le soleil, une installation au cœur de Manhattan puis tout s’enchaîne sur des roulettes.
Plein les yeux L’emblématique Empire State Building, la célèbre Statue de la Liberté, la One World Tower, le match de basket NBA New York Knicks contre les Toronto Raptors dans l’incroyable Madison Square Garden. le match de baseball NewYork – Saint-Louis, la traversée du grandiose pont de Brooklyn, nos balades dans Wall Street, Central Park, Little Italyet Chinatown. le shopping dans la 5 ème avenue, à Broadway et au Rockfeller Center sans oublier Time square de jour et de nuit mais aussi Brighton beach et Coney Island.Un vrai tourbillon. 
Huit jours de découvertes durant lesquels nous en avons pris plein les yeux mais et plein les oreilles, les sirènes de la NYPD (New York Police Department) ne sont pas qu’une légende. Tout cela fait des tonnes de souvenirs inoubliables. Comme le match de basket improvisé avec des adolescents américains sur un terrain de « street » typique en plein Harlem.


« Yes we can »
Dimanche 16 avril, l’heure de quitter cette ville extraordinaire a sonné. Il est temps de dire goodbye même, s’il n’y a souvent rien de « good » dans un goodbye…
On rentre, on raconte, on s’émerveille encore de toutes ces choses incroyables que nous avons vues et vécues. La bande à Ludo rêve déjà de nouvelles destinations : « on m’appelle maintenant Ludo l’Américain mais bientôt on m’appellera peut-être Ludo l’Australien  » car avec le Pôle Loisirs-Vacances « tout est possible » dit Rozenn. Jean Philippe confirme : « les parents et nous, nous savons maintenant que nous sommes capables d’effectuer de grands voyages  », Guillaume acquiesce avec son éternel sourire «  Yes we can ! »

Christophe
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet