Juliette au Japon

Juliette et son amie (Crédit photo : Juliette Lhuillery)
A l'issue d'une année passée en immersion, au Japon par l'intermédiaire du Rotary Club, je dresse un bilan très positif de ce séjour. L'année scolaire japonaise se termine à la mi-mars, puis ils ont deux semaines de congé. Aussi j'ai pu aller skier pour la première fois, grâce au Rotary Club. Nous étions une centaine de personnes dont six français, quel plaisir de reparler français.

J'ai pu profiter des cerisiers en fleurs. C'est un événement impressionnant puisque pendant une semaine la campagne japonaise devient entièrement rose. C'est un moment très convivial et festif.

La semaine suivante, j'ai fait ma rentrée scolaire en dernière année de lycée. J'étais agréablement surprise d'être dans la même classe que mes amis de l'année précédente. Mon niveau a beaucoup évolué, nous avons plus communiqué avec les professeurs et les élèves.
J'ai intégré le club de basket-ball, avec entraînement tous les matins et tous les soirs. Le matin, j'ai l'obligation d'arriver une heure et demie avant les cours et le soir j'ai environ 2h à 3h de sport après l'école. Je rentre à la maison vers 19h30.

Mi-avril nous avons eu une semaine de vacances puisqu’il y a eu ce qu'on appelle le changement d'Ère Japonaise. Le Japon est dirigé par un empereur, et chaque Ère correspond à la durée du règne de l'empereur (qui dure environ 40 ans). Début avril, le dernier empereur a abdiqué et a laissé sa place à un nouveau. Nous sommes donc entrés dans l'Ère Reiwa. A cette occasion, les japonais ont pu profiter de ce moment pour faire la fête.

Pendant cette semaine, j'ai changé de famille d'accueil. Le premier week-end de mai, j'ai eu la chance de faire mon quatrième, et dernier, voyage avec le Rotary Club. Nous sommes allés dans un temple traditionnel japonais pendant 2 jours pour faire de la méditation. Nous devions rester assis en tailleur pendant plusieurs heures tout en gardant notre sérieux. Si par malheur nous rigolions, un moine venait nous "corriger" en nous frappant le dos à l'aide d'un bâton. J'ai rigolé une fois, je peux donc vous dire que c'était assez douloureux mais très amusant.

Merci à tous pour ce merveilleux voyage.

Juliette LHUILLERY, Terminale
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié