A l'intérieur des murs d'un lycée chinois

Au cours du voyage en Chine en avril 2019, une petite équipe du lycée formée de deux enseignants et deux élèves de terminale ont eu la chance de visiter le lycée chinois n° 66 Beijing.
Plusieurs cadeaux de bienvenue (Crédit photo : Arnaud Martin)
Construit en 1954, il se situe dans le quartier Ouest au centre de la capitale chinoise et a survécu au processus de transformation de cette immense ville au fil du temps. Cette école de l'enseignement secondaire a un lycée et un collège, partagés sur deux campus et comptant au total 1400 élèves et 200 enseignants.
Une matinée au lycée 66 de Beijing Il est neuf heures, une guide francophone, Mme Yu, nous rejoint pour la visite du lycée n° 66 de Beijing. Nous avons dès lors été accueillis à l'entrée du lycée par la responsable des affaires internationales suivie par la directrice du lycée-collège. Pendant environ une heure, la directrice nous présente son lycée ainsi que la vie étudiante. La renommée et la fierté de l’école repose sur la musique, avec leur grand orchestre, mais aussi par le sport et leurs talentueuses équipes de tennis de table. Ils disposent d’une immense salle où ils exposent leurs trophées, notamment ceux des championnats nationaux où l’équipe masculine de tennis de table a souvent atteint la première place.
La levée du drapeau Il est dix heures et comme chaque lundi, toutes les écoles chinoises font « la levée du drapeau », moment extrêmement symbolique d’une durée d’une demi-heure environ. L’ensemble des élèves du lycée se retrouvent sur le terrain de sport du lycée, en rangées par classe pour écouter tout d’abord un discours, puis la classe désignée est en charge de hisser le drapeau chinois que tous les élèves regardent. Une fois levé, l’école entame l’hymne national. Ensuite, c’est au tour d’un autre discours, préparé par un élève cette fois ci. Le thème change chaque semaine et a généralement pour but de motiver les élèves à travailler sérieusement.
La vie dans un lycée chinois Les cours d’un lycéen chinois s’échelonnent sur cinq jours, avec 7 à 8 matières différentes par jour, chaque cours durant environ 45 min.Le lycée impose aux élèves certaines règles, comme celle du port de l’uniforme, qui change en fonction des saisons. Selon la direction, l’uniforme permet de lutter contre la discrimination entre les élèves, et permet une égalité sociale pour toutes les familles. Le lycée impose également une heure obligatoire de sport par jour pour tous les étudiants, afin de transmettre une bonne hygiène de vie aux élèves et faire de la prévention contre les problèmes liés au surpoids.
De plus, les téléphones sont interdits au sein de l’établissement. Si un enseignant a besoin de l'utiliser dans son cours, une demande spéciale et globale doit être faite à la direction.Une classe est composée de trente élèves environ. Elle est représentée par un délégué. En Chine, son rôle est très différent par rapport au nôtre.
Le délégué chinois a beaucoup de responsabilités : il assure la discipline dans chaque cours et peut établir des sanctions. Il doit s’assurer que chaque élève comprenne et réussisse quitte à organiser du soutien scolaire. Enfin, il a parfois le rôle de professeur qui peut lui demander de le remplacer en cas d’absence.
Avoir 18 ans, en Chine Avoir 18 ans en Chine est très important et symbolique pour les lycéens : cela symbolise le passage à l’âge adulte, la maturité et les responsabilités. Pour marquer cet événement, le lycée organise une cérémonie, à laquelle sont invitées les familles. Au cours de ce rituel de passage de la majorité, chaque élève reçoit un poème écrit par le célèbre stratège chinois ZhuGe Liang de l'époque des Trois Royaumes, inscrit sur une plaquette en bambou exprimant le rôle d’un adulte dans la société.
Un dernier partage sur cette expérience… Elise : Afin d’avoir un bon classement parmi les nombreux lycées de Pékin, les écoles sont jugées par rapport à la morphologie de leurs étudiants. Ils regardent notamment la proportion d’étudiant ayant une correction de la vue et ceux étant en surpoids. S’il y en a beaucoup, le classement du lycée baisse. Cela m’a beaucoup surprise.

Théo  : La levée du drapeau a été un moment inoubliable. J’ai été surpris par l’exemplarité des élèves, leur discipline et leur respect lors de la levée de drapeau, écoutant fièrement l’hymne du pays.
Cette visite a été des plus enrichissantes et nous a permis de découvrir une nouvelle culture. Certes, nous étions déjà immergés dans la culture chinoise depuis trois jours, à travers la visite de temples, de jardins, de musée etc… mais l’immersion dans un lycée local est totalement différente, car cela représente la vie active et quotidienne vécue par les étudiants chinois.
Elise KERHIR.  Théo DENISOT.
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié