Cadets de la Défense : s'engager avec fierté !

Yoann, Alexis et Cyprien, terminales engagés au sein de l’Académie des Cadets de la Défense de Nantes. Interview.
Sur le terrain (Crédit photo : Alexis Gaboriau)
Pourquoi cet engagement et en quoi consiste-t-il ?
Yoann. C’est une académie qui, sur le temps extra-scolaire, accueille des lycéens du département et de Vendée, dans le but d’en faire des citoyens actifs. Cela passe par des interventions liées à l'Éducation Morale et Civique (réception à la préfecture, rencontre avec des élus…), par des activités de découverte du monde militaire et par des activités de cohésion. Le but est de transmettre des valeurs : goût de l’effort, dépassement de soi, respect ou encore audace.
Pourquoi s'engager ? Est-ce lié à un projet professionnel  ?Alexis. J’avais envie de comprendre le fonctionnement du milieu militaire et d'avoir la vision d'intervenants sur la géopolitique ; ce sont des enseignements que l’on a peu au lycée. Je voulais m’engager dans l’armée plus tard, alors, les différentes activités de découverte du monde militaire m’ont attirées.
Cyprien. Je m’orienterais plus vers la gendarmerie. Les Cadets n'essaient pas de nous embrigader. Le but n’est pas de faire de nous des soldats mais des citoyens actifs. Certains souhaitent s’engager plus tard dans l’armée, d’autres sont plus portés sur un engagement dans le civil, comme chez les pompiers, ou ont un projet professionnel différent.
Yoann. C’est mon cas, je ne souhaite pas devenir militaire ni pompier. Mais, je voyais les Cadets comme une expérience enrichissante. Et je dois dire que je ne me suis pas trompé. On apprend beaucoup sur soi et sur les autres. Notre devise est “s’engager avec fierté”, l’engagement existe sous de multiples formes, et pas seulement sous la forme militaire ! Comme l’a dit Cyprien, c’est pour ces raisons que cela concerne chacun d’entre nous.
Quel est le cursus proposé ?Cyprien. On s’engage pour une année scolaire : la formation commence en octobre et se termine le 14 juillet, sur le temps extra-scolaire. On compte cinq mercredis après-midi (dont deux pour recevoir le paquetage), quatre samedis et deux week-ends. Sur ces temps-là, nous avons différentes présentations et nous faisons du sport, de la course d’orientation, etc.
Alexis. Nous participons aux cérémonies du 11 novembre, du 8 mai et du 14 juillet. Nous faisons de l’ordre serré (NDLR : marche au pas) pour y être présentables [rires]. Nous y accomplissons différentes missions : porte-drapeau, porteur de gerbes, lecteur de l’ordre du jour… Elles sont les plus importantes et sont obligatoires ; les cadets peuvent participer à d’autres cérémonies, sur la base du volontariat.
Yoann. Enfin, nous faisons un voyage mémoriel de trois jours à Verdun pendant les vacances de Pâques. Nous avons une période bloquée, du 6 au 10 juillet, permettant d’aller plus longuement sur le terrain (marche, sport, bivouac…) et de faire d’autres activités, comme (re)passer le PSC1.
Vous parlez de paquetage. Vous êtes en treillis ?Cyprien. Nous avons plusieurs tenues. Une de travail est celle que nous portons le plus souvent : rangers, pantalon de treillis, polo et pull bleu. Dans celle de terrain, les polos et pulls sont remplacés par des vêtements plus salissants. Enfin, une tenue de cérémonie que nous portons pour les cérémonies [rires] et pour les “grandes occasions”, lorsque nous serons reçus à la préfecture. Tout cela nous est fourni et prêté, par le 6e régiment de génie d’Angers et le lycée Prytanée national militaire de La Flèche.
Comment devient-on Cadet de la Défense ?Alexis. Si les Cadets s’adressent à tous, la catégorie d’âge ciblée reste celle des lycéens de seconde ou de première, même si quelques-uns, ayant un an de plus ou de moins, en font partie, comme Cyprien et Yoann. Personnellement, j’ai eu connaissance de l’existence des Cadets grâce à un article du correspondant Défense de ma commune, dans le bulletin municipal. Je me suis renseigné et j’ai contacté l’adjudant-chef Hubert, responsable de l’académie. J’ai intégré les Cadets en octobre 2018, au début de mon année de première.
Yoann. L’année dernière, j’ai pu voir ce que faisait Alexis et découvrir les Cadets. Cela m’a donné envie de vivre cette expérience et je me suis engagé.
Alexis, vous pouvez effectuer une deuxième année chez les Cadets ?Alexis. Oui. L’encadrement est assuré par l’A.S.O.R.44 (Association des Sous-Officiers de Réserve), des réservistes de l’armée de Terre. Suite à mon année de cadet, je me suis porté volontaire pour revenir comme aide-moniteur cadet. Je participe à l’encadrement, à l’organisation et je transmets mes connaissances aux nouveaux. C’est très enrichissant !
Où se passe et combien coûte cette formation ?Cyprien. La plupart des activités se déroulent à Nantes, au quartier Richemont, l’ancienne caserne militaire. Les déplacements à l’extérieur se font en car militaire.
Yoann. Tout est gratuit et on nous rembourse le train pour aller à Nantes.
Réussissez-vous à allier les Cadets avec votre scolarité ?Cyprien. Le temps pris par les Cadets n’est pas un obstacle à notre scolarité, au contraire. Ce n’est pas du temps perdu pour nos études car nous apprenons des choses complémentaires et/ou différentes.
Yoann. Bien-sûr, cela demande une certaine organisation, mais rien n'est insurmontable. Nous sommes en terminale et nous y arrivons. Un seconde peut donc y parvenir. Et les écoles de l’enseignement supérieur s’intéressent de plus en plus aux profils extra-scolaires de leurs futurs étudiants.
Qu’appréciez-vous le plus chez les Cadets ?Yoann. Franchement, je préfère de loin les rations militaires [rires]. Sérieusement ce que je préfère chez les cadets se sont les activités sportives en groupe et l'idée de faire partie d’un groupe uni, cela donne envie de se dépasser.
Alexis. J’aime beaucoup cet esprit de cohésion. Nous vivons ensemble des moments que nous ne vivons pas à l’extérieur donc forcément des liens très forts se créent. Cela nous permet d’avoir une énergie collective conséquente.
Cyprien. Cette expérience permet d'acquérir un esprit de camaraderie, elle est un bon moyen d'apprendre rigueur et discipline. L'idée est de se surpasser et surtout de devenir citoyen actif.
Barthélemy BUREAU.
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié