Journal des Lycées > L'actualité des lycées > Loire-Atlantique > Lycée Notre-Dame > Les articles > L'effet Covid dans notre région vu à travers le prisme chiffré des marchés boursiers

L'effet Covid dans notre région vu à travers le prisme chiffré des marchés boursiers

L’apparition du Covid en France en janvier 2020 a changé nos modes de vie et notre société. Les entreprises n'ont pas échappé à ces bouleversements. Quelles ont été pour elles les impacts financiers et économiques ?
Le cours de l'indice CAC 40 en France de janvier 2020 à novembre 2021. (Crédit photo : Victor Chauvet)

Concernant le monde financier et boursier à l'échelle nationale durant la crise du Covid, on pourrait penser que ce domaine économique à subi le retrait de nombreux acteurs. Avant de parler de chiffres, il faut comprendre la notion de point utilisée dans les marchés boursiers.
Le CAC 40 Les points sont contenus dans une unité de mesure qui permet de comparer et d'estimer le poids d'un sujet boursier en prenant en compte la variation de sa valeur. Le CAC 40 qui est le principal indice boursier de la place de Paris est mesuré en points et est composé de 40 valeurs de sociétés françaises. Il évolue en référence à sa valeur d’origine de 1 000 points fixée le 31 décembre 1987. Par exemple, si le CAC 40 vaut 4 000 points, alors cela signifie que 1 000 € investis en 1987 dans un produit indexé sur le CAC 40 valent 4 000 €.
Croissance globale Pour reprendre la situation de la crise du Covid, le CAC 40 a effectivement baissé de plus de 2000 points et se situe en dessous des 4000 points entre janvier et mars 2020 lors des premiers mois après l'annonce de la présence du Covid en France. Cependant le marché a repris fortement après cette date, pour en novembre 2021 atteindre un peu plus de 6900 points. On peut alors dire que le marché financier national a réussi à profiter de la crise Covid pour connaître une croissance globalement positive au profit des entreprises membres de cet indice.
A l'échelle locale Si cet indice a profité à l'échelle nationale de la crise, concerne-t-il pour autant notre région ?
Effectivement, de nombreuses entreprises du CAC 40 présentent de l'activité en Loire Atlantique pour sa position géographique et ses caractéristiques avantageuses. Utilisons un exemple pour illustrer ces propos : l'une des entreprises cotées au CAC 40 est Airbus, un constructeur aéronautique européen dont le siège social se trouve à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, en France. Dans la région, on compte un certain nombre de complexes majeurs d'Airbus, l'un d'eux est situé à Saint-Nazaire, le site est spécialisé dans l’assemblage, l’équipement et les essais des fuselages avant et centraux des Airbus, dont ceux de l'A380. Du point de vu des marchés boursiers, Airbus a connu une variation de 3,51 % d'augmentation global sur l'année 2021 et de 6,71 % sur les trois dernières années.
Impacts économiques Si les marchés financiers et boursiers ont profité de la crise du Covid, on est en droit de se demander si cela est réellement bénéfique pour les marchés économiques traditionnels. Effectivement le marché boursier tant concernant les marchés du Forex que les échanges de titres, se fondent sur les investissements privés d'investisseurs ou actionnaires qui ont pour objectif au-delà de soutenir des entreprises, de générer de gains. On pourrait alors penser que les bénéfices sont consacrés aux investisseurs et cela est en partie vrai car les marchés boursiers sont le fruit du système capitaliste. Cependant les marchés boursiers représentent d'une certaine manière la situation économique d'entreprises cotés en bourse et l'ensemble des bénéfices ne sont évidemment pas reversés uniquement à des actionnaires mais une partie est réinvesti permettant aux entreprises de garantir leurs pérennités dans le temps et de rester concurrentielles. Pour continuer avec l'exemple, Airbus a pour projet d'investir 60 millions d’euros à Montoir-de-Bretagne, une ville de Loire Atlantique.
Bilan En conclusion, si la crise du Covid a eu des impacts négatifs sur l'économie en général sur les plus petites entreprises, du point de vue des marchés boursiers les entreprises côtées en bourse ont surmonté le choc de novembre 2020 et ont en règle générale connu un impact positif de croissance. Pour cet article, Airbus a été pris pour exemple mais de nombreuses autres entreprises du CAC 40 ont connu des résultats similaires. De plus il existe évidemment d'autres indices boursiers en France comme le SBF 80, SBF 120, le CAC IT et bien d'autres.Une majorité d'entre eux ont connu une croissance durant ces deux dernières années après le choc de novembre 2020.
Victor Chauvet Terminale B
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié