Journal des Lycées > L'actualité des lycées > Maine-et-Loire > Lycée Renaudeau-La Mode > Les articles > Une triste actualité trop récurrente  : les féminicides

Une triste actualité trop récurrente  : les féminicides

Le destin tragique de ces femmes victimes est malheureusement devenu récurrent dans notre actualité. Mais qu’est-ce qu’un féminicide ?
Stop aux féminicides (Crédit photo : Maëlle Blandin, Manon Fradin)
Un féminicide est un homicide d’une ou plusieurs personnes genrées au féminin. Ce terme est apparu au XIXe siècle en France.
Il y a quelques années, les féminicides n'étaient pas ou peu évoqués dans les médias puisqu’ils étaient tabous dans la société. Aujourd’hui, en 2022, des progrès ont été faits et des mouvements de lutte et de prévention sont mis en place pour alerter sur des sujets comme les féminicides ou les violences conjugales.
En France, le terme féminicide s’est répandu suite à l’affaire Alexia Daval, assassinée par strangulation par son mari en 2017. Même si Alexia est loin d’être la première victime de cette cruauté, la médiatisation de cette affaire a montré ou appris à beaucoup de monde ce qu'étaient les féminicides : des crimes bel et bien réels.
Entre 2018 et 2019, +37 % d’homicides sont constatés dans les couples en France mais une baisse a été remarquée en 2020 : environ 103 féminicides, comparés à environ 150 en 2019.
Malgré cette baisse, qui était une bonne nouvelle, depuis 2021, c’est la rechute : Il y avait déjà plus de 43 féminicides entre janvier et mai 2021, plus de la moitié des chiffres de 2020 en moins de 6 mois. Les féminicides de 2021 ne se sont malheureusement pas arrêtés à 43. Ils sont montés à 113. L'année dernière, les cas de Magalie Blandin, tuée avec une batte de baseball, ou encore Chahinez Daoud, brûlée vive en pleine rue, ont choqué les Français. Depuis le mois de janvier 2022 d'autres cas choquants ont encore eu lieu, on compte déjà plus d'une trentaine de cas de féminicide en France. 
Pour éviter d’en arriver là, des aides sont mises en place comme des centres d’hébergements, des associations ou encore un numéro d’urgence le 3919 qui est le numéro de Violence femmes info.
Grâce à ces aides, il sera sûrement possible de diminuer considérablement le nombre de féminicides et de violences conjugales dans les années à venir, du moins de les empêcher au maximum.
Maëlle BLANDIN, TG8
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié