Journal des Lycées > L'actualité des lycées > Maine-et-Loire > Lycée Saint-Joseph > Les articles > Vendée Globe 2020-2021 : retour sur la dernière édition de l'Everest des mers

Vendée Globe 2020-2021 : retour sur la dernière édition de l'Everest des mers

Du dimanche 8 novembre au vendredi 5 mars dernier s'est déroulée la neuvième édition du Vendée Globe. Une course palpitante dans laquelle les skippers ont vécu de nombreuses sensations fortes. Retour sur l'évènement.
Le vainqueur Yannick Bestaven et son bateau (Crédit photo : Wikimedia Commons)
Exceptionnel. Voilà le terme qui résume parfaitement ce Vendée Globe 2020-2021. En effet, la course, qui s'est achevée il y a tout juste trois mois, a tenu toutes ses promesses, et a même marqué les esprits, avec trois principaux événements qui vont rester ancrés à jamais dans l'histoire de la plus grande course de voile au monde. A noter plusieurs records : 6 femmes, 9 nationalités et 25 arrivants parmi les 33 participants. Samantha Davies, skipper au grand coeur C'est sous les couleurs d'Initiatives Coeur que "Sam" a pris le départ de la course, représentant l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque, qui vient en aide aux enfants victimes d'une malformation cardiaque. La britannique a dû abandonner la course début décembre suite à une avarie, ce qui ne l'a pas empêché de poursuivre son opération "1 clic = 1 coeur" et de permettre ainsi de sauver 102 enfants. Un sauvetage mémorable Le 30 novembre dernier, Kévin Escoffier fait naufrage et est contraint de quitter son bateau d'urgence pour embarquer dans son petit radeau de survie. Les marins présents à ses alentours se déroutent et après onze heures passées seul et vulnérable, c'est Jean Le Cam qui parvient à le retrouver et à le secourir, in extremis.
Un final imprévisible Les navigateurs déroutés par la direction de course dû au naufrage de Kévin Escoffier (Jean Le Cam, Yannick Bestaven et Boris Herrmann) ont bénéficié d'une réduction de leur temps d'arrivée, ajoutant donc du suspense supplémentaire. Et après plus de 80 jours passés en mer, c'est finalement Charlie Dalin qui coupe la ligne en tête, mais il n'est pourtant pas déclaré vainqueur. Yannick Bestaven arrive lui troisième mais grâce à sa bonification de temps reçue, il est proclamé grand gagnant de la neuvième édition du Vendée Globe. Saluons également la performance de Damien Seguin, premier participant handisport (7ème au classement final). Édition d'exception, vivement 2024 pour embarquer à bord d'une nouvelle aventure !
Jules Cohu 24
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié