Mars 2020... on s'en souviendra

Difficile de se motiver, seul face à un écran. (Crédit photo : ec)
Partir de la MFR un vendredi 13 mars, on aurait dû se méfier.
Les élèves de 4ème ont quitté la MFR pensant revenir en mai, au plus tard. Mais la Covid en a décidé autrement.
Au début du confinement, le rythme à trouver n'a pas été simple pour tous. Les équipements, les outils à utiliser... chacun a fait avec les moyens du bord. Pour certains, le plus dur à gérer ce fut "maman", toujours là pour vérifier le travail donné, les corrections, et s'assurer qu'on n'oubliait rien.
Les parents,
toujours plus
Pour d'autres, la motivation, le fait d'être loin de la MFR, autant de facteurs qui ne facilitaient pas la mise au travail.
Parfois les parents, toujours présents, en demandaient encore plus ! Pour certains ils ne pensaient pas dire, si vite, vouloir revenir à la MFR.
Et puis, surtout, les stages s'avéraient impossibles pour eux car trop jeunes. Ils avaient choisi la MFR pour faire des stages et là plus rien.
Puis, en juin, petite lueur d'espoir... ils ont pu revenir une semaine à la MFR. Le but était surtout de faire le point avant l'été et de renouer tous ensemble.
Ils garderont de bons souvenirs, malgré tout, de cette fin d'année qu'ils ne pensaient pas finir comme ça.
Les élèves de 3ème EAMFR Beaupréau
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié