La Mode aide des élèves malentendants

Des masques transparents ont été confectionnés pour les enseignants de deux élèves malentendants. Un modèle a été créé par Céline Drouet et un autre fourni par l’Etat.
Françoise Fluchaud avec le masque fabriqué par Céline Drouet. (Crédit photo : Chloé Moiseau)
Medhi Ballet, un élève malentendant en deuxième année de BTS Support action managériale, est l'un des élèves concernés par cette belle aventure.
Céline Drouet chef de projet de la section Mode et Françoise Fluchaud, professeur principal de Medhi, racontent cette initiative, dont le but était, pour lui et ses professeurs, de se comprendre.
Comment ces masques
ont-ils été créés ?
Céline Drouet, la créatrice de ces masques transparents raconte : « Le challenge était de trouver le modèle le plus adapté, dans un laps de temps très court ». Plusieurs prototypes ont été fabriqués, en tenant compte de la difficulté à respirer et de la buée. Céline Drouet a, donc, changé plusieurs fois de patron et la longueur des élastiques pour aboutir à un modèle concluant.
Quels sont les avantages
de ces masques ?
Pour Mehdi Ballet, « les masques transparents facilitent la lecture labiale (mouvement des lèvres) ce qui est très important pour moi en tant que malentendant ».
Ils permettent de voir l’expression du visage surtout dans la communication en langue des signes.
Corentin Biron, élève en première générale a, lui aussi, reçu un masque transparent, mais celui-ci lui a été fourni par l'Etat. Il explique : « Les masques transparents permettent de voir et de lire sur les lèvres, ce qui rend plus simple la compréhension et de mieux voir l’expression du visage malgré la buée ».
Avec quels matériaux ont été réalisés les masques ? Céline Drouet les a réalisés en coton, avec des chutes de tissus personnelles ainsi qu’avec du plastique. Françoise Fluchaud indique que ces masques tiennent avec une barrette réalisée par la section BTS Services informatiques aux organisations grâce à une imprimante 3D.
Comme Françoise Fluchaud le souligne : « C’est un bel exemple de solidarité entre sections du Roc ».
Chloé MOISEAU, seconde J et Tessa BIZON, seconde A.
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié