L’importance de la photo

La photo joue un rôle essentiel pour attirer le lecteur, l’informer et l’inciter à lire l’article qu’elle enrichit. Dès la conception de l’article, on doit se poser la question de la conception de la photo. Il faut savoir qu’une photo peut dire mieux et davantage qu’un texte.

Photographier, c’est enregistrer une tranche de vie, un moment fort, une émotion palpable. A condition de bien la saisir, au bon moment, de n'être ni trop près ni trop loin. Pour cela l’appareil et son réglage préalable sont essentiels. Si je fais la photo d’un coureur à pied en mouvement, d’un groupe qui pose, ou d’une scène comprenant plusieurs acteurs je ne me comporterai pas de la même manière.


Photographier c’est enregistrer une tranche de vie (Photo : Marc Ollivier)

 

Le droit à l’image

Certaines prises de vue peuvent nécessiter une autorisation. Cela renvoie à la législation sur le droit à l’image. L’accord d’une personne photographiée ne vaut que pour une situation précise. Et l’utilisation d’images d’archives exige de grandes précautions. Si la personne est décédée, séparée ou n’exerce plus le métier pour lequel vous l’aviez interviewée !!!

Par ailleurs, le fait, pour une personne de donner son accord à publication, n’autorise pas sa diffusion dans n’importe quelles conditions. Une photo doit être directement liée à l’information qui a justifié sa prise de vue. Si on veut illustrer un article, on peut faire appel à une agence, une banque de données, ou encore des connaissances pour une mise en scène (les familles des journalistes sont souvent mises à contribution) ou à une photo qui ne montre pas des personnes, mais des objets.

Une exception : les photos des personnalités publiques (élus, acteurs, chanteurs, sportifs…) peuvent être réutilisées sans risque si elles ne sont pas détournées de leur contexte de prise de vue. Idem pour des photos de paysages, de sites, de monuments. Attention ! avec les smartphones, les comptes facebook, instagram et autres réseaux sociaux, on est souvent tenté de diffuser des photos sans l’accord des personnes, et dans des situations « scabreuses » ou les ridiculisant. Cela ne se fait pas dans un journal qui est lu par des milliers de personnes, surtout s’il est diffusé sur Internet.


Avant de publier une telle photo, il faut penser à demander l’autorisation des personnes (Photo : Marc Ollivier)


Le poids des photos

Pour savoir si mon appareil est correctement réglé, transférez quelques photos sur un ordinateur. Quand vous posez la souris sur une photo, des informations apparaissent normalement dans la petite fenêtre qui s’ouvre. On peut y lire la dimension de la photo ; la date du cliché ; le modèle d’appareil ; le type d’image comme jpeg, tiff, raw (privilégiez jpeg) et la taille de la photo. C’est la taille de la photo qui importe le plus. Inférieure à 500 ko, la photo sera médiocre. Supérieure à 2 MO (2 millions d’octets) elle sera trop lourde.

 

Compresser des photos

La messagerie électronique et la clé USB sont des moyens simples et rapides pour s’échanger des documents. Pour faciliter le stockage et le transfert de documents, les fabricants d’ordinateurs ont prévu des systèmes de compression qui permettent un transfert rapide. Le problème est qu’un document compressé devient trop léger pour un tirage papier. Assurez-vous que votre format est bien restitué au format d’origine.

Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet