Qu’attendons-nous ?

Notre génération a pris ses aises, mais il serait peut-être temps de se bouger.
Nous n'aurons pas de seconde chance. (Crédit photo : Markus Spiske)
Les adultes nous disent que notre génération doit changer le monde. Lourde tâche. Ils nous demandent de réussir là où ils ont échoué.
Aujourd’hui, il y a un sixième continent de plastique. Des dirigeants élèvent des murs pour séparer les citoyens. On nous a habitués à manger gras, salé, sucré. Les plus grosses entreprises dépensent des millions dans la publicité pour nous y inciter, alors que d’autres n’ont pas de quoi se nourrir. On ouvre le robinet sans y penser, alors que d’autres ne peuvent pas boire. On jette quand ça ne fonctionne plus, quand d’autres font les poubelles. On achète des vêtements, toujours plus, parfois des vêtements à 2 € fabriqués par des enfants exploités à l’autre bout du monde ! On nous a appris à désirer le dernier I-Phone sorti, à liker des photos sur Insta. On nous a habitués à consommer pendant que notre planète se consume.
Aujourd’hui, victimes de cette société monstrueuse, on nous demande de la sauver... Etrange chose que d’essayer de sauver ce qui nous détruit ! Et comment faire ? On ne nous a pas appris.
Quel exemple nous donne-t-on ? Celui de manger tous les jours au self des concombres et des tomates en toute saison ? Celui de vanter les valeurs de notre beau pays, troisième vendeur d’armes au monde ? Celui de nous apprendre l’altruisme et de refuser les migrants ? La dernière crise sanitaire nous a prouvé les failles de notre société. Nous épuisons les ressources.
Il faut agir. Pensez à vos futurs enfants. Quel monde voudrez-vous leur laisser ? Ce monde malade ? Ou un monde où il fera bon vivre ? Pour ça, nous avons besoin de tous. Chacun à sa façon, à son niveau. En aidant une association, en ayant un compost, ou un potager. En recyclant ses déchets. En se questionnant sur sa façon de manger. En changeant ses habitudes, en achetant plus bio et plus local. Après, il sera trop tard.
Maëlyss GODEST, 2deE, Quartier Ste-Anne.
Suivez-nous
Recevez la Newsletter
Connexion à l'intranet

N'utilisez pas cette fonctionnalité si vous utilisez des postes partagés

 
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié